Confessions d’un renégat involontaire

112476700
On me demande parfois pourquoi j’écris principalement en anglais. Tu es français alors écris en français que diable! Comment espères-tu toucher un public dont tu refuses de parler la langue?
 
Aussi étonnant que cela puisse paraître, je préfère de loin m’exprimer dans ma langue natale. Je n’ai pas à consulter un dictionnaire en ligne toutes les deux lignes pour vérifier que j’utilise bien le mot ou la tournure corrects, et vous n’imaginez pas ce qu’il est difficile parfois de penser dans une langue et d’écrire dans une autre.
 
Alors pourquoi est-ce que j’écris en anglais? Eh bien je m’adapte à mon public. J’ai en effet pu constater que les sujets dont je parle intéressent davantage un public « international » et surtout anglosaxon. Les trois-quarts de mes lecteurs sont américains ou britanniques, je me découvre parfois des fans dans des pays que je suis incapable de situer sur une carte. Même mes billets en français sont lus principalement par des gens dont ce n’est pas la langue nationale. J’ai bien un lectorat francophone, mais il est bien maigre et fait essentiellement de membres de mon entourage: familles, amis de la vie réelle ou des réseaux sociaux.
 
Je suis tout prêt à admettre que je n’ai pas fait grand-chose pour élargir ma fanbase française. Je poste rarement en français tout d’abord, et j’avoue ensuite une incompétence totale dans l’art de l’autopromotion – ceux qui me trouvent ou bien me connaissent déjà, ou bien tombent sur moi par hasard. J’ai une page FB pour mon blog, mais elle est en jachère depuis longtemps déjà. Enfin et c’est peut-être le plus gros problème, j’ai du mal à trouver des sujets qui puissent intéresser un public qui, pour être plus proche de moi par la langue, n’a pas toujours les mêmes goûts, les mêmes références et surtout le même accès aux oeuvres ni aux sources. Nous autres francophones avons longtemps eu la chance de bénéficier de traductions systématiques, sinon toujours fidèles, de tout ce qui se publiait d’important (ou pas…) dans le monde anglosaxon. Même ainsi, des oeuvres de qualité sont passées entre les mailles du filet et je ne me vois pas retourner le couteau dans la plaie du lecteur monolingue en lui brandissant sous le nez des livres alléchants mais qu’il ne pourra jamais lire. De même, je ne peux pas sérieusement lui conseiller de casser sa tirelire pour acheter à prix d’or un exemplaire tout fané d’un livre certes capital, mais également quasi-introuvable. 
Je suis donc plus limité dans le choix de mes sujets quand j’écris en français que quand je le fais en anglais, et du coup mes billets soit portent sur des auteurs déjà bien connus et largement commentés mais dont les oeuvres ont le mérite d’être facilement trouvables dans notre langue, soit relèvent du billet d’humeur, un genre inépuisable pour qui connaît l’état du milieu du polar français mais pas forcément des plus appétissants pour le lecteur lambda qui s’intéresse aux livres plus qu’à ceux qui les font.
Et au final donc, j’écris en anglais. Et le public francophone m’ignore (dans les deux sens du terme) Qu’est-ce que je peux y faire? Je n’en sais fichtre rien. Vous qui me lisez dans la langue de Molière, que vous soyez un fidèle (bravo!) un nouveau venu (bienvenue!) ou passez simplement par hasard, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez – et à parler de ce blog autour de vous. En bien, j’espère. 🙂

Un commentaire sur “Confessions d’un renégat involontaire

  1. Well, that tested my long-forgotten schoolgirl French but I only had to resort to Google Translate a couple of times! My French is certainly not up to commenting in it though, sadly. I reckon you should write in the language you’re most comfortable in – online translation is pretty good these days and I read a few blogs in different languages using it. The issue of the books not being available in French for a Francophone readership is trickier though – it certainly would be a pity if you were restricting yourself only to the better-known books and authors. But perhaps people who prefer to read blog posts in French would still be able and willing to read the books in English if that was the only option available?

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s